EMPLOI ÉTUDIANT : Accompagner son enfant pour qu’il déniche l’emploi qui lui correspond 

En tant que parent, on souhaite ce qu’il y a de mieux pour nos enfants (crois-nous, on en sait quelque chose!). Ainsi, on veut les soutenir afin qu’ils se réalisent et qu’ils soient heureux dans toutes les sphères de leur vie.  Lorsqu’arrive l’adolescence, plusieurs changements s’opèrent et ils deviennent de plus en plus autonomes. Par contre, ça ne veut pas dire qu’ils n’ont plus besoin du précieux coup de pouce de leurs parents.  

Quand arrive le temps de se trouver un emploi étudiant, il peut être difficile pour eux de savoir par où commencer et quel type d’emploi choisir. Tu peux donc l’aider à mieux se diriger ?. On te fourni ici quelques conseils sur la marche à suivre pour l’appuyer dans ce processus.  

IL AIME QUOI TON ADO? 

Investigue afin de connaître ses intérêts. Bin oui… facile tu vas me dire… Je te donne un exemple. Je sais que mes enfants sont passionnés par le soccer. Ok, super! Poussons la réflexion un peu plus loin. Pourquoi est-ce qu’ils aiment tant le soccer ?  

  • La passion du soccer pour Elliot : 

Raison : « Parce que j’aime mon rôle de capitaine pour aider mes coéquipiers et parce que mon entraîneur est cool. » 

Indice : Les relations interpersonnelles sont importantes pour lui. En plus, Elliot a de l’intérêt pour la relation d’aide. 

  • La passion du soccer pour Théo : 

Raison : « Parce que j’aime courir, botter le ballon et mettre en application des techniques d’entraînement. » 

Indice : Il a un profil plus kinesthésique. Le travail physique et manuel est susceptible de l’intéresser. 

  • La passion du soccer pour Annabelle : 

Raison : « Parce que j’aime être dehors, beau temps, mauvais temps! » 

Indice : Annabelle est sensible à la nature. 

En les questionnant, je remarque qu’ils ont tous des raisons différentes et bien personnelles et pourtant ils pratiquent le même sport.  

Conclusion de l’exercice : En plus de postuler à leur boutique de sport préférée, nos trois amateurs de soccer pourront se dresser une liste d’employeurs potentiels plus charnue.  

Par exemple, Théo pourrait s’accomplir personnellement en occupant un poste dans une résidence pour personnes aînées. Elliot pourrait être motivé par le côté physique d’un poste de commis d’entrepôt dans une quincaillerie tandis qu’Annabelle pourrait se plaire à travailler à l’extérieur comme ouvrière en aménagement paysager. 

Maintenant qu’on sait un peu plus à quels endroits ton enfant pourrait postuler, il faut penser à préparer ses documents. Ok mais, est-ce que tu l’aides ou tu le laisses se débrouiller avec ça?  

LES 4 FAIRE  

Utilise la méthode des 4 FAIRE (Faire POUR | Faire AVEC | Faire FAIRE | Laisser FAIRE) pour déterminer ce qui est le mieux pour lui :  

  • Faire POUR : Plus l’enfant est jeune, plus on est dans cette notion. 

« Je vais remplir ton formulaire de demande d’emploi. » 

  • Faire AVEC : Plus l’adolescent gagne de l’expérience, plus on fait avec. 

« Viens, je vais te montrer comment obtenir un spécimen de chèque. » 

  • Faire FAIRE : On incite le jeune à le faire par lui-même. 

« Va sur le site du CJE Arthabaska, prend le numéro et appelle toi-même Cindy, conseillère en développement professionnel. Dis-lui que tu veux faire ton CV étudiant. » 

  • Laisser FAIRE : On laisse notre enfant aller seul de l’avant. Oui, je te l’accorde, ce n’est pas facile et parfois on aurait envie de lui envoyer un message subliminal pour qu’il se déguédine. Par contre, n’oublie pas que l’impression de contrôler le déroulement de la tâche et d’être libre de ses actions est une des clés de la motivation, de l’engagement et de la responsabilisation ?. 

Ça y est! Ton ado fait ses premiers pas vers le marché du travail et début maintenant son emploi étudiant!

ET LA MOTIVATION DANS TOUT ÇA?

Sache qu’il est normal qu’il ait des baisses de motivation à l’occasion (comme nous en avons tous d’ailleurs). Un nouveau travail vient aussi avec son lot d’apprentissages. Un sentiment d’incompétence peut accompagner toute cette nouveauté. Une des façons d’entretenir la fragile flamme de la motivation chez l’adolescent est de lui enseigner à demander lui-même de l’aide ou de la validation lorsqu’il ressent de l’incertitude pour ainsi préserver le sentiment de compétence par rapport à la tâche.  

Par exemple, s’il vit une journée plus difficile et qu’il n’a pas envie de se lever pour aller travailler, l’aider à se rappeler les raisons pour lesquelles il veut travailler (projet personnel, permis de conduire, premier pas vers l’autonomie, se gâter ou gâter des personnes importantes pour lui, etc.), lui permettra d’accroitre le sentiment que son travail est utile et important pour LUI. 

PSSSST! Bien que le travail contribue à construire sa personnalité et à la réalisation de ses objectifs et de ses ambitions, lui fournissant ainsi de la stabilité et de l’équilibre psychologique, n’oublie pas de veiller à ce que les lois concernant la conciliation études-travail soient respectées : 

https://www.cnesst.gouv.qc.ca/fr/conditions-travail/horaire-travail/horaire-travail-dun-jeune-16-ans-moins  

https://www.lapresse.ca/actualites/politique/2022-12-12/travail-des-enfants/quebec-deposera-un-projet-de-loi-en-fevrier.php#:~:text=Le%20CCTM%20recommande%20%C3%A9galement%20d,)%20pendant%20l’ann%C3%A9e%20scolaire 

https://www.tvanouvelles.ca/2023/01/19/une-nouvelle-loi-encadrant-le-travail-des-jeunes-pourrait-entrer-en-vigueur-des-septembre 

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE, VOICI UNE AUTRE SOURCE INTÉRESSANTE:

https://fondationjeunesentete.org/2022/06/03/aider-son-ado-a-bien-choisir-son-premier-emploi/?utm_source=facebook+instagram&utm_campaign=AlwaysOn&utm_medium=PaidSocial&utm_content=Facebook_facebook+instagram_PaidSocial_Mid_Lookalike_WebsiteVisitor_trousse-famille_Quebec_AlwaysOn_premier-emploi_parents_Carousel_FR&fbclid=IwAR0Te3OzYNSkzQ_0FM5yEk93A9fNt9PPLyL66blTTJ3lgI79Qwf_wGNKZsc  

Ton ado souhaite obtenir de l’aide dans sa démarche d’emploi étudiant ? Contacte-nous pour prendre rendez-vous  ici ?