STRESS OU ANXIÉTÉ?

On parle tellement souvent de ces deux mots, mais, sait-on vraiment quelle est la différence entre les deux? Dans ce court article, je t’explique quelles sont les principales différences. De plus, je te fournis quelques astuces pour apprendre à mieux les gérer ?.

DÉMYSTIFIER LE STRESS ET L’ANXIÉTÉ

Dans les deux cas, les symptômes sont assez semblables. Soient, le rythme cardiaque qui s’accélère, les mains qui deviennent moites, la transpiration qui commence et le sentiment d’avoir une grosse boule dans le ventre. Les deux ne sont par contre pas causés par les mêmes événements et n’ont pas les mêmes effets.  

Le stress est une réaction tout-à-fait normale du corps et nous la vivions tous à un moment ou à un autre de notre vie. Qui n’a jamais été stressé au moment de parler en public ou avant de passer une entrevue pour un emploi? Le stress est normal et même bénéfique car il nous aide à passer à l’action. Prenons par exemple à la préhistoire dans le temps où il y avait des mammouths. Si l’homme n’avait pas été stressé de se faire attaquer par cette bête, l’être humain aurait disparu puisqu’il n’aurait pas eu le réflexe de s’enfuir. Le stress qu’a connu l’humain à cette époque lui a permis de fuir le danger et de survivre. C’est donc une émotion qui génère du positif.

On parle ici d’adrénaline qui est libérée dans ton corps afin de t’aider à accomplir ce que tu dois faire. Généralement, cette émotion est de courte durée et en réaction à un événement réel. C’est une émotion qui est légitime et qui est reliée à un événement précis.  

ET L’ANXIÉTÉ DANS TOUT ÇA?  

Lorsqu’on parle d’anxiété, on parle plutôt de surestimer un danger dans une situation X, d’anticiper que quelque chose de grave va survenir prochainement et que tu vas perdre le contrôle de la situation. C’est aussi de se projeter trop loin dans l’avenir, de se créer des pensées catastrophiques et d’envisager le pire des scénarios. Dans la plus grande majorité des cas, cette peur que l’on ressent n’est pas fondée. Il n’y a pas de vrais mammouths (comme dans l’exemple donné précédemment). Afin d’éviter de vivre ces émotions, certaines personnes vont fuir ou éviter la situation anxiogène. L’évitement de situations peut mener par la suite à l’isolation et à des difficultés à se créer un cercle d’ami. Tu peux donc constater ici le caractère plus négatif de cette émotion.  

LA GRANDE DIFFÉRENCE ENTRE LE STRESS ET L’ANXIÉTÉ   

Le stress donne donc généralement un boost d’énergie et nous permet d’avancer et même, dans certains cas, de survivre (comme dans l’exemple du mammouth). Alors que l’anxiété nous amène plutôt à se mettre des barrières et à avoir du mal à accomplir ce que l’on doit faire.  

Par exemple, avant d’aller passer un examen, le stress peut faire battre ton cœur plus vite, tu peux être fébrile et ne pas te sentir dans ton assiette mais, quand l’examen est fini, tu reprends le contrôle. Tant dis que l’anxiété peut t’amener à te dire que tu vas échouer et que, si tu échoues, tu vas « couler » ton année, que tes parents seront fâchés contre toi, que tu n’es pas bon et que jamais tu ne seras capable de réussir. Ce sentiment peut rester même après avoir terminé ton examen. Ici, nous sommes plus dans l’exagération de la situation et dans la création de scénarios catastrophes.  

QUELQUES CONSEILS  

Plusieurs stratégies sont disponibles pour atténuer l’anxiété. Il y a autant de trucs pour gérer le stress ou l’anxiété qu’il y a de gens qui les vive. L’important est de trouver ce qui fonctionne bien pour TOI. En voici quelques exemples :  

  • La méditation (voici un exemple de méditation guidée à suivre en ligne https://www.youtube.com/watch?v=pQntLfQV6bQ);
  • L’utilisation d’un jouet sensoriel , un tangle par exemple; 
  • Parler de notre émotion face à l’évènement à un ami ou à un professionnel de la santé pour amener de belles pistes de solutions; 
  • Écouter de la musique; 
  • Dessiner; 
  • Aller prendre une marche; 
  • Écrire dans un journal intime; 
  • Utiliser la technique des cinq sens pour ramener au moment présent nommer : 5 choses que tu vois, 4 choses que tu peux toucher, 3 choses que tu entends, 2 choses que tu peux sentir et 1 chose que tu peux gouter; 
  • Tu peux aussi te demander : est-ce que je fais face à un vrai danger? Comment pourrais-je voir la situation autrement, cela te permet de rationaliser l’évènement.  

Dans tous les cas, n’oublie pas que tu n’es pas seul(e) et que plusieurs ressources existent pour toi. Si tu sens que le stress ou l’anxiété t’empêchent d’avancer et de réaliser tes rêves, je t’invite à faire appel à une ressource externe. Sache que ton CJE peut toujours t’aider dans la recherche d’une ressource adaptée ou encore te fournir des outils pratiques et personnalisés dans ta quête vers ton développement personnel.  

Martine, conseillère jeunesse  

Prends rendez-vous avez nous

Rencontre un conseiller